Déménagez pas cher à l'occasion d'un divorce

Déménager pas cher suite à un divorce


Votre déménagement à petit prix suite à un divorce ou une séparation

Le déménagement à l'occasion d'un divorce


Si 50% des déménagements se font pour des raisons personnelles, le divorce ou la séparation en sont une des causes principales. Avec une durée de moyenne de 12 ans, 50 % des mariages se terminent en effet par une rupture.

Déménager zen à l'occasion d'un divorce


Malgré les difficultés éventuelles de communication entre votre ex-conjoint et vous-même, il est nécessaire d'établir clairement le partage du mobilier et des biens en général qui composent le foyer afin d'envisager votre déménagement sereinement.

Cette démarche de séparation est de toute manière demandée lors d'un divorce, au même titre que l'ensemble du patrimoine du couple : liquidités, placements, résidence principale, résidence secondaire, investissements locatifs, parts de sociétés...

Validée par un jugement, votre divorce peut se dérouler à l'amiable ou, si les relations sont plus conflictuelles, vous pouvez vous faire aider d'un avocat en droit des familles qui va va défendre vos droits.

Pour une meilleure gestion du déménagement le jour J, vous devrez transmettre la liste précise et détaillée du mobilier à déménager aux déménageurs.

Si, malgré le jugement définitif, le divorce reste problématique, n'hésitez pas à vous faire assister d'un huissier de justice le jour du déménagement. N'oubliez pas qu'en terme de droit, 'en fait de meubles, possession vaut titre', ce qui signifie que celui chez qui le meuble se trouve lui appartient, sauf à prouver le contraire...

Gestion des biens en fonction des types de mariages


Pour rappel, il existe 3 régimes qui déterminent la manière de partager les biens des ex-époux.

  • La communauté universelle : tous les bien acquis avant et après le mariage sont mis en commun.
  • La communauté réduite aux acquêts : seuls les biens acquis durant le mariage sont mis en commun.
  • La séparation de biens : chaque époux à un patrimoine qui lui est propre, que les biens aient été acquis avant ou pendant le mariage (sauf cas de biens acquis en indivision).

Partagez cet article