Tout savoir sur la psychologie et le déménagement (angoisse, dépression...)

Psychologie & déménagement


Notre lieu de vie tient une place particulière dans le psychisme humain. Quitter son logement peut s’avérer être une véritable épreuve, où déprime, dépression et angoisses peuvent-être au rendez-vous. L’Officiel du déménagement analyse ce que l’on peut parfois qualifier de mini-séisme psychologique.

Le choc émotionnel du déménagement


Suivant le contexte, un déménagement peut être très compliqué à gérer émotionnellement. Le choc émotionnel qui peut résulter n’est pas à prendre à la légère. Déménager c’est laisser une partie de sa vie derrière soi, et aussi laisser une part de son identité dans un lieu que l’on quitte. Retrouvez notre dossier complet sur le stress lié au déménagement.

Pourquoi un déménagement peut représenter un choc émotionnel fort ?

Le déménagement peut se rapporter à une perte d’identité, car l’identité se construit au contact de son environnement familial, social et culturel.

L’être humain se construit par ses interactions avec son environnement. Que ces interactions soient sensorielles ou relationnelles, c’est autour de ces émotions que l’on se construit sa propre identité. Plus nos interactions sont importantes, plus notre place dans la société est forte et de ce fait, notre identité solide. Un déménagement ne remet pas en question les fondements de notre personnalité, mais cela redistribue les cartes de notre paysage social, en particulier dans le cas de changement de ville. Il s’ensuit alors une perte de repère. Parfois l’on ressent même un sentiment d’insécurité, lié à l’environnement inconnu dans lequel on vient de s’installer.

Un sentiment d’isolement et de déprime peut également se faire ressentir à l’arrivée dans le nouveau logement, que l’on soit célibataire, mais plus encore en couple, puisque bien souvent l’un des deux conjoints n’a pas encore trouvé de travail dans la nouvelle ville. Il se retrouve alors isolé, dans un environnement totalement inconnu. Cette étape est encore plus compliquée lorsque l’on a connu une vie sociale et professionnelle très dense, car il est alors difficile de se retrouver seul dans une nouvelle ville. La perte de repère peut même provoquer un manque cruel d’estime de soi car nous avons l’impression de repartir à zéro sur le plan social. La remise en question permanente peut alors nous submerger et entrainer une forte baisse du moral.

Dépression & blues du déménagement


La dépression post-déménagement

Le déménagement est souvent comparé, par les psychologues, aux ruptures et séparations vécues lorsque l’on était enfant.

Les premiers mois, voir la première année, sont très compliqués du fait de l’isolement que l’on peut ressentir. Certaines personnes peuvent même déclencher des crises d’angoisse, voir même tomber en dépression suite à un déménagement.

Quels sont les symptômes d’une dépression après-déménagement ?

  • Un sommeil excessif : vous ressentez le besoin de dormir beaucoup plus qu’à votre habitude,
  • Insomnie : paradoxalement, c’est aussi un signe de potentielle dépression de ne pas arriver à s’endormir. On est alors submergé par les émotions,
  • Un comportement anti-social : Vous rentrez chez vous mais n’avez aucunement l’envie de ressortir faire des activités,
  • Des idées sombres peuvent apparaitre.

A ce stade, il est important d’évaluer l’impact du déménagement. Pour quelles raisons le déménagement a-t-il pu occasionner une telle réaction ?

  • Est-ce que ma nouvelle ville ne me correspond pas ?
  • Est-ce que l’agrandissement de la famille est la cause du déménagement ?
  • Mon statut professionnel a-t-il évolué ?
  • Est-ce que mon mal être est lié à un divorce, une séparation ?
  • Est-ce que mes émotions négatives sont liées à mon départ à la retraite ?

La dépression peut également être la résultante d’un achat immobilier, un éloignement du lieu de travail et du reste de la famille, ou encore des travaux colossaux qui sont à opérer avant de pouvoir se sentir réellement chez soi…

Quelles solutions pour sortir de la dépression post-déménagement

Il n’est pas rare de rencontrer ce type d’émotions après un déménagement. On peut même dire que c’est assez classique après un déménagement.  Vous n’avez pas à vous inquiéter. Cependant, vous devez vous en préoccuper si ces sentiments négatifs intenses durent plus de 2 mois environ. Vous devez alors consulter un spécialiste, médecin ou psychologue, qui vous permettra de lui confier vos pensées et vos blocages. Il vous aidera à surmonter cette épreuve que peut être un déménagement.

Quelques conseils pour vous aider à bien vivre votre déménagement :

1. Gardez le contact

N’hésitez pas à garder le contact avec votre cercle social, famille et amis, qui vous parait loin. Les nouvelles technologies permettent de communiquer facilement, aussi souvent que souhaitez. Vous vous sentirez moins seul dans votre nouveau logement et ils pourront vous prêter une oreille attentive quant à vos crises d’angoisse ou de déprime éventuelle.

2. Réalisez de nouvelles activités

En parallèle, il vous faut découvrir votre nouvel environnement et réaliser de nouvelles rencontres. Pour cela, essayer de prendre le taureau par les cornes, même si l’envie n’y est pas ! Sortez faire des activités extérieures, rencontrez de nouvelles personnes,… L’idéal est de pouvoir associer une activité que vous appréciée afin de réaliser de nouvelles rencontres. Vous pouvez par exemple vous inscrire dans un club de sport que vous aviez l’habitude de pratiquer de votre précédente ville. Si vous n’êtes pas sportif, orientez-vous vers des activités artistiques ou culturelles. Le site Onvasortir.com regroupe par exemple des personnes qui souhaitent réaliser de nouvelles rencontres autour d’activités ludiques ou sportives. Si vous avez un nouvel emploi, vous pouvez proposer un verre à vos collègues après le travail ! Si vous êtes parents d’enfants en bas âge, l’école est également un excellent moyen de faire des connaissances.

3. Offrez-vous un home sweet home à votre goût

Ne voyez pas votre nouveau logement comme un simple dortoir ! Vous devez arriver à en faire un cocon où vous vous y sentirez bien. Vous pouvez par exemple travailler la décoration pour que votre logement soit à votre image. Ainsi vous rendrez votre nouveau logement plus accueillant et rassurant.  Vous pouvez aussi apprendre à réaliser de nouvelles choses, un nouveau passetemps pour rencontrer de nouveaux amis !

4. Adoptez un animal

Si vous ne supportez pas bien la solitude, vous pouvez adopter un chat dans un refuge pour animaux (par exemple à la SPA) ou bien un autre animal tel qu’un chien, un poisson rouge, un rongeur. Cela vous fera de la compagnie et vous apprécierez passer du temps dans votre nouveau chez vous.

Partagez cet article

En savoir plus sur la psychologie et le déménagement

Je viens de déménager il y a quelques semaines et je déprime complétement. Je regrette même d’avoir déménagé !


Ce type d’émotion est classique post-déménagement, n’ayez pas d’inquiétude. Comme chacun d’entre nous, il vous faut un temps d’adaptation pour vous faire à votre nouvelle vie. Vous devez retrouver de nouvelles habitudes de vie pour vous sentir bien, un nouveau réseau social. Laissez du temps au temps en essayant en vous créer un nouveau cocon et en réalisant des activités dans votre nouvelle ville !

Je déménage avec un enfant en bas-âge de 5 ans. Comment faire pour qu’il ne ressente pas mes émotions ?


Il n’est pas simple de cacher vos sentiments les plus profonds à un enfant, à son enfant. Essayez de le rassurer autant que possible, et projetez-vous avec lui dans votre nouvel environnement en imaginant tout ce que vous pourriez vivre de positif par rapport à votre ancienne situation. Une fois installé, consacrez-lui beaucoup de temps, et communiquez, car lui aussi à surement des doutes, des émotions qu’il doit partager avec vous.