Tous nos conseils sur l'immobilier

Le guide immobilier


Que l’on soit propriétaire ou locataire, le domaine de l’immobilier soulève souvent de nombreuses interrogations : comment trouver le bien qui me correspond ? Qu’induit la loi Pinel ? Retrouvez, à travers notre guide immobilier, tous les conseils pratiques et toutes les réponses à vos interrogations sur le sujet. Suivez le guide !

Tout savoir sur l’immobilier : du côté des propriétaires 


Votre projet d’achat se concrétise mais vous ne savez pas par où commencer ? Nos conseils vous aideront à y voir plus clair dans vos démarches ! 

Les professionnels de l’immobilier 

Si vous faites appel à des professionnels, des interlocuteurs sont présents pour vous guider dans l’achat de votre bien immobilier.

Le courtier en crédit immobilier intervient pour vous aider dans la recherche de financements. Il est en mesure de trouver les taux les plus intéressants pour son client.

L’agent immobilier quant à lui, qu’il exerce en indépendant ou en agence, vous apportera son expertise dans le domaine immobilier et saura vous guider dans votre achat. Bien choisir son agence immobilière est primordial ! Privilégiez une agence immobilière locale, spécialisée dans le type de bien ou dans la zone géographique que vous souhaitez. Pensez au bouche-à- oreilles, souvent de bon conseil pour choisir l’agence idéale ! 

Les conseils en amont de l’achat 

Il convient, avant tout achat immobilier - qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement -  de bien étudier le marché du secteur dans lequel vous souhaitez investir. Vous aurez ainsi une bonne idée de l’estimation du prix. Portez ensuite votre attention sur les caractéristiques de votre recherche :

  • Combien de pièces désirez-vous ? 
  • Souhaitez-vous investir dans du neuf ou de l’ancien
  • Dans quel quartier ?

Cela vous permettra d’avoir une meilleure idée des annonces à regarder. Pas de précipitation ! Prendre son temps est essentiel lorsque l’on se lance dans les recherches. 

Propriétaires, soyez conscients de vos droits et devoirs !

Propriétaires bailleurs, sachez que vous devez respecter certaines obligations. Fournir un logement décent à son locataire, s’occuper des travaux qui ne sont pas à la charge du locataire sont entre autres des devoirs qui vous incombent. A contrario, vous avez également des droits : vous pouvez vouloir donner congé au locataire pour certaines raisons, limitées :

  • Si vous vendez votre bien 
  • Si vous souhaitez reprendre le logement pour y habiter ou héberger un proche 
  • Pour un motif légitime : retards à répétition dans le paiements des loyers, litiges fréquents avec preuves de la part du bailleur.

Tout savoir sur l’immobilier : du côté des locataires 


Locataire à la recherche d’un nouveau logement ? Prenez connaissance des étapes à suivre avant de vous lancer dans la quête du bien idéal ! 

Quelles sont les démarches à effectuer pour louer un bien immobilier ?

En premier lieu, prenez le temps de bien définir vos envies :

  • Voulez-vous vivre seul ou en colocation
  • Quelle sera la surface de votre logement idéal ? 
  • Dans quel quartier souhaitez vous habiter ?

Une fois les réponses à ces questions obtenues, vous pourrez mieux déterminer le budget alloué à votre recherche.

Bon à savoir


Locataires, si vous souhaitez louer un bien en colocation, sachez que la loi ALUR, du 24 Mars 2014 modifie le statut de la colocation en lui en apportant un bien spécifique. N’hésitez pas à vous renseigner !

Lorsque vos envies et votre budget sont définis, il vous reste le choix du mode de recherche : allez vous chercher seul ou avec l’aide d’une agence immobilière

Armez vous ensuite de patience : la recherche prend du temps ! 

Locataires, vous disposez aussi de droits et devoirs à respecter !

En tant que locataires, vous possédez également des devoirs concernant votre logement. Vous devez notamment : 

  • Payer le loyer et les charges de manière régulière 
  • Assurer votre logement contre les éventuels risques - dégâts des eaux ou incendies - 
  • Entretenir les lieux que vous habitez

Vous pouvez, en contrepartie, aménager et utiliser les lieux de manière libre

S’installer dans son nouveau logement

En tant que locataire, vous êtes dans l’obligation de détenir une assurance habitation. Cette dernière offre le plupart du temps des garanties telles que

  • La responsabilité civile
  • Les garanties dégâts des eaux, incendies et catastrophes naturelles 
  • Les garanties de biens mobiliers et immobiliers

Pour bien choisir votre assurance, il vous faudra prendre en compte différents éléments :

  • Les garanties incluses et garanties non incluses
  • Les franchises - les sommes restantes qui vous sont dues en cas de sinistre
  • Les plafonds d'indemnisation 
  • Le délai de carence  

La prime d’assurance, le montant payé annuellement contre la protection procurée par l’assureur est également un critère essentiel à prendre en compte. Choisissez la selon le budget que vous possédez ainsi que le niveau de protection souhaité.

Une fois ces démarches administratives effectuées, vous pouvez prendre le temps d’investir votre nouveau logement: équipement, décoration à votre goût...Quels que soient vos goûts, l’essentiel reste que vous vous sentiez bien chez vous. Ne restera plus alors que votre pendaison de crémaillère à organiser !

Locataires ou propriétaires, l’immobilier peut être source de nombreuses questions ! Grâce à notre guide immobilier, suivez nos conseils du calcul du budget nécessaire au choix de l’agence immobilière, jusqu’à votre déménagement dans votre nouveau logement !

Partagez cet article

Tout savoir sur l'immobilier

Je suis locataire, l'état des lieux est-il obligatoire ?


Oui. La loi ALUR a rendu l'état des lieux obligatoire - qui permet de prendre note de l'état des équipements du logment - et ce depuis le 1er Juin 2016. Ce dernier doit être effectué en autant d'exemplaires que de parties.

Quelles sont les caractéristiques d'un crédit immobilier ?


La durée d'un prêt et son taux d'intérêt sont des caractéristiques principales d'un prêt immobilier. La durée moyenne d'un prêt est de 20 à 25 ans, mais il peut atteindre 30 ou 35 ans.  Le taux, lui, peut être fixe ou révisable.